Le patchwork- Marie Janine Solvit

 

mj-solvit-001rec.jpg


 

Auteur : Marie Janine Solvit

Titre Le patchwork

Editeur Dessain et Tolra 1976

 avec le concours du magazine ELLE

 

 Bien sûr ce livre n’est plus édité ,cependant si vous pouvez au moins le feuilleter chez un bouquiniste ...

Il apprend énormément sur ce qu’était le patchwork lorsqu’on l’a, en quelques sorte, réintroduit en France dans les années 70.

Le magazine Elle lança un concours intitulé les Aiguilles d’or (eh oui un concours, déjà !) , et ce sont les oeuvres des lauréats qui illustrent le livre. Un masculin pluriel car on y trouve un nombre d’hommes non négligeable. quand le patchwork n’est pas assimilé à un objet utile, il peut être exercé, sans danger de dévirilisation, par nos compagnons à l’instar de la peinture..

Le livre comporte un bref historique qui évidemment fait mention du patchwork américain mais pas exclusivement, puis une partie technique, qui tient encore bien la route aujourd’hui. Elle  a le le mérite d’expliquer comment utiliser toutes les sortes d’étoffes pas seulement les cotons lavables.

 Mais le plus intéressant c’est à mon avis les ouvrages et l’esprit dans lequel ils ont été faits. Les tissus sont de récupération et les compositions libres. On y trouve un certain nombre de paysages naïfs pour lesquels j’avoue n’avoir qu’un goût très modéré, mais déjà des fleurs géantes, des portraits, des compositions abstraites très variées  bref d’authentiques arts-quilts selon la définition beaucoup plus récente (et issue des USA) de ceux-ci. A les regarder , on n’a pas l’impression que l’art textile aurait évolué par rapport à ce qu’on nous montre comme étant des chefs-d’oeuvre indiscutables aujourd’hui. Si on met en parallèle certains de ces ouvrages et des arts quilts contemporains, on se demande ce que  le mot « innovation » dont on nous rebat les oreilles, peut bien signifier.Et ce que le mot "contemporain" utilisé comme plus-value systématique, signifie aussi

Patchworks le plus souvent non matelassés et donc proches de ce qu’on appellera ensuite l’art textile. J’aime toute cette imagination, cette fantaisie, et ce  que je regrette c’est qu’y revenant trois décennies plus tard, on fait trop souvent comme si tout cela n’avait pas existé. Suivre les sources d’un art librement nous aurait peut-être évité nombre de querelles de chapelles, de clivages absurdes et d’excusions injustes. On rêve d’un monde de l’art textile où comme dans les pages de  ce livre les quilts inspirés de la géométrie en blocs côtoieraient les inspirations plus libres sans qu’il y ait  dévalorisation des unes aux dépends des autres.Un art "tout tissus" qui plus est, montré comme possible, qui ne cherche à aucun moment à être autre chose que ce qu'il est : une expression par le textile, variée et riche,

Ces artistes  n’ont le plus souvent laissé aucune  trace  durable dans l’art textile , on ne peut s’empêcher de penser que c’est dommage .

Une mention spéciale pour les dessins de blocs de l’auteur qui ornent certaines pages impaires. A ma connaissance, ils n’ont jamais été utilisés en quilts et pourtant, les graphismes en sont aussi intéressants qu’originaux (il est vrai ils n’ont pas l’air faciles à coudre).

 En complément de ce livre , existe aussi l’ouvrage 50 modèles de patchwork , du même auteur.dans un but plus pratique avec explications de réalisations . Sommes-nous pas affiliées de force au rayon du « loisirs créatifs » ?

Cliquer sur lire la suite pour voir un exemple de ces ouvrages.



En complément de l'article précédet et avec un retard dû au fait que je dois refaire  un certain nombre de pages , y compris l'article précédent je voudrais vous présenter entre autres oeuvres celles de Françoise Schneider issue de l'ouvrage précédent. On ne disait à cette époque ni  "contemporain" , ni "art quilt" ni "art textile" et surtout on ne se haussait pas du coude en prétendant "innover"; on osait dire patchwork Et pourtant, on savait faire des oeuvres très personnelles qui n'ont rien à envier à mon avis à celles que je présente dans l'article suivant. La preuve !

francoise-schneider-quilt-001.jpg

quilts- histoire- tissus

Commentaires (1)

1. Katell (site web) 25/02/2012

Je commençais ma collection de livres de patchwork à cette époque ; celui-ci fleure bon les années 70 avec les tissus d'époque, les ouvrages en crochet et aux aiguilles... Effectivement, quelle liberté et quelle jubilation dans certains appliqués !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×