A ma façon . Melting Pot

Ce n’est pas un tirage de couverture à soi(e) mais à voir comme un étend-art .

Je lis sur un blog  -l'esprit n'est pas au patchwork- eh bien si pour moi plus que jamais !

Tellement à dire et ne pas vouloir ajouter à tout ce qui se dit . de haineux ou d'approximatif de partiel et de partial .
Alors je voudrais vous parler de mon engagement d'artiste qui pour moi ,n'est pas événementiel ni ponctuel . je n’ai jamais aimé les commémorations ou les trucs qu’on fait pour
un événement fût-il marquant et qu’on oublie le lendemain dans le fond d’un tiroir .
Il est depuis longtemps de toute ma personne. Tous les jours .

Oh je sais bien, ces petits bouts de tissus que je couds ensemble c'est au mieux dérisoire au pire de l'ouvrage de dadame qui fait du « joli » et du « tant de travail oh là là « croyant être une artiste c’est pas du grand art « rengagez-vous qu’ils disaient » et pour cause c’est de l’art ‘de femme » !

Mes petits bouts de tissus ils sont tissés par des hommes et surtout des femmes -ils en sont morts parfois tout autant que les mineurs dans les mines- ils sont déjà, un travail , ils sont une vie ils sont le reflet parfois de civilisations différente de pays différents d’époque différentes : ils sont pour les riches ou pour les pauvres peu importe : ils sont ce qu’ils sont ..comme les hommes.
Mon art n’est pas de tisser mais d’assembler des étoffes déjà faites .Il daterait de L’Egypte ancienne et il aurait été importé chez nous après les croisades . Justement
J'y mets souvent toutes les couleurs que je peux, tous les graphismes.Tous les symboles , tous les langages qui ne sont pas que décors hâtifs. c'est pas fait pour aller ensemble mais je veux moi que ça aille ensemble et j’y mets cette chose sans quoi rien ne colle : de l’amour. Comme c’est naïf n’est ce pas …il se peut que j'y réussisse . Je les couds je les colle pas parce que coudre c'est réparer et assembler et je m'en contrefous que ce soit bien ou mal cousu , l’important c’est que ça tienne ! ce que je voudrais c'est que , comme moi humble couseuse, en ce jour donc les hommes les femmes dans leurs différences puissent s'accorder ensemble et de la même façon car mes assemblages, eux, n’explosent à la gueule de personne quand je couds un croissant à côté d’une étoile ou d’une croix, ou d’une fleur ..Le blanc y côtoie le noir et les autres couleurs pour le bonheur des yeux . et s’ils s’affrontent c’est pour un jeu joyeux pas pour se tuer l’un l’autre .Ce que je puis, d'autres le peuvent, d'autres façons . c'est mon message d'engagement unique et que j’aimerais tellement universel .Je n’ai pas de pinceau, pas de crayon je n’ai que mes mots et mes aiguilles j’aimerais que ça serve alors j’essaie, j’essaie . même sans y croire .…
Cette œuvre dessous contient des tissus de tous les continents des achetés parce que non le commerce c’est pas toujours le diable, des récupérés, des échangés des artisanaux et des industriels . il est pour moi comme une conciliation perpétuelle de qui s’oppose s’affronte et se tue parfois . Je le tends ici comme on tendrait une main -qui coud) pour réparer le monde .Je l’ai appelé Melting Pot.

Melting pot 3

Commentaires (1)

1. Guillaume BUR (site web) 07/05/2017

Je suis d'accord :)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×