Si pour être artiste, il faut ..

 

 Si pour être artiste , il faut ...

 

Si pour être artiste il me  faut à tout prix faire quelque chose que moi, je trouve à la fois laid et inexpressif, avec quoi je me ressente en malaise et en désaccord ou que le seul but de  ce que  je fais  soit de provoquer un malaise , de choquer  je ne serai jamais une artiste.

Si pour être artiste il faut que je fasse du bien léché bonne crème qui plaise et qui ne dérange pas, qui ait de jolies couleurs qui ravissent et font bien dans le décor  alors non,  je ne serai pas non plus une artiste.

Si pour être artiste il faut faire vite pour produire du nouveau tous les jours et vous torcher une  série parce qu’il faut douze trucs sur ce machin ..si le but est de montrer que la machine fonctionne et produit , alors non je ne serai jamais une artiste.

S’il faut se précipiter sur une technique -ou une idéologie, un système à la mode, au vu que ça « vient de sortir » et que c’est  qu’il faut faire pour être reconnu  je ne serai jamais une artiste.

Si c’est se montrer « original » et camper dans la pose du célèbre poncif « sortir des sentiers battus » tellement lui-même rebattu qu’on se demande encore comment on peut se prétendre original par ce moyen, je ne serai jamais une artiste.

Battu ou pas je veux suivre mon propre chemin, sans mépriser celui des autres . Il est le leur, je cherche toujours les miens.

S’il faut sans cesse prouver qu’on serait le premier, le seul, le plus grand , je ne veux alors surtout pas être une artiste.

Si pour être artiste il faut passer plus de temps à promouvoir ses oeuvres qu’à les créer, je n’en ai plus le temps et je n’en ai jamais eu l’envie : et je ne serai donc jamais une artiste.

 

 Mais si être artiste c’est chercher, chercher encore et toujours , être amoureux  fou de  la matière qu’on travaille et qui vous inspire, parfois aussi avoir envie de tout brûler tellement on se sent dépendant de cet amour,  alors oui là peut-être je suis une artiste.

 Si c’est créer comme on respire parce qu’il vous semble que ça fait reculer les grimaces de la mort alors là oui je veux bien être une artiste.

 Si c’est passer mille heures sur un projet   parce qu’il y faut mille heures pour qu’il approche seulement de qu’on aimerait qu’il soit et si c’est si y passer seulement dix heures parce qu’e dix heures cela suffit, et qu’on me laisse libre d’en juger sans me dire que là c’est laborieux voire besogneux et là bâclé, alors là oui peut-être .

 Si on peut être artiste sans cesser d’être sincère et honnête avec  les autres comme avec soi-même, sans frimer,  sans bluffer, et sans affectation, ni pose   alors là seulement je veux bien consentir à être artiste.

Sinon, je resterai ce que je suis et qui au fond me va et s’assortit à moi : une femme qui crée, dans la passion ,  dans la joie et souvent dans le doute.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×