les cahiers de la femme-aiguille

Cahier d elaboration 1 jacqueline fischer

Le premier cahier

Couverture image numérique créée par l'auteur d'après un dessin personnel .

 

A l'été 2015, quand j'ai commencé à recevoir quelques visiteurs à la salle des machines, les questions posées  m'ont donné envie de rédiger, a posteriori, ces cahiers d'élaboration. Depuis que je fais du patchwork, je prends des notes, je compose et modifie mes plans et dessins, je prends aussi parfois des photos des "chantiers". Le but au départ était surtout de me repérer dans les  nombreuses surfaces que je mets en route en même temps.  Et puis lorsque j'ai travaillé pour des revues, de retrouver les cheminements pour rédiger des explications techniques. lesquelles, je le précise font partie de ce que je nomme la genèse, un peu un travail d'architecte, à ce stade. Mais il n'y a pas que ce travail-là,  il ya aussi- et surtout-  celui qui vient des envies, des désirs, des bouffées d'inspiration, des matins où on se lève en se disant "et si je bâtissais avec ..telles ou telles étoffes". Etoffes et pas forcément "couleur". Les motifs, les styles sont aussi essentiels et cela le public l'ignore puisque les analyses en France sont inexistantes   sous ce critère . Forcément : à part quelques spécialistes d'histoires des tissus,  qui ont surtout un regard  scientifique sur la matière , personne ne pose le tissu comme medium en ce qu'il est,toutes caractéristiques comprises,  y compris les motifs qui font "trop patchwork" et  sont considérés comme un écueil à l'expression artistique en vogue surtout en période de minimalisme  dominant. C'est un cahier d'artiste qui étudie son medium, avec  passion et précision;  ..Ici, dans une optique d'assemblage  de mise en juxtaposition. non pas chercher "ce qui va ensemble" surtout si déjà on a acheté du pré-assorti, mais ce qui  s'harmonise dans cette surface-là, osant le trop, la dissonnance. Pas la tarte à la crème des bons goûts convenus, mais pas non plus la transgression pour le plaisir de transgresser . C'est immature, dans les deux-cas, à mes yeux . Non  : des cheminements, des essais des épreuves , des échecs aussi .    Tout ne prétend pas être réussi si tant est qu'en art ce mot ait un sens !   .

Le cahier tient compte aussi des modifications au fil des mois -et parfois années.  Il indique aussi où le quilt ou le tableau textile  se trouve et dans quel état quand il existe toujours.Cahier d elaboration 3 jacqueline fischer

Elaboration du quilt Sésame ouvre-toi qui changea de disposition plusieurs fois !

La source qui n'est pas le modèle -voir cet article pour la différence - est aussi indiquée.  En milieu patchwork , j'ai constaté, encore et encore, que la différence n'est pas bien établie, qu'on laisse toujours croire qu'on a "tout" fait alors que ce n'est pas le cas ,ou que si  c'est le contraire, on ne le dit pas non plus, toujours acceptant de dévaloriser alors son propre travail de création pour ne pas chagriner peut-être ses camùarades de clubs ou d'atelier.    .    De toutes façons, quand la source est du géométrique dit à tort traditionnel; on estime dans les milieux de décideuses ès patchwork et ès art textile ce depuis presque 15 ans,  que c'est surtout de la couture. . La géométrie en "carrés" condamne à cela .Ce serait  du "traditionnel" sans imagination, forcément "américain"  etc.Donc on ne pourrait briller que par une exécution parfaite. Je m'opppose à cette conception du patchwork fondée sur les géométries régulières depuis que j'en  fais !

C'est donc aussi  pour distinguer ce que je conçois et crée de ce qui est copié et juste fabriqué ou interprété. Ici même si dessin de carré en noir et blanc sont souvent le point de départ (quel artiste n'en a pas ?  )

Cahier d elboration 4 jacqueline fischer

Elaboration du quilt Jours de fête qu'on peut voir sur  ce site

 

Quelques ouvrages sont des interprétations et c'est signalé, comme sur ce site. La majorité -plus d'une centaine- a demandé donc ce travail d'élaboration personnelle  . Et si une inspiration est dominante, elle est signalée, comme je le vois faire à mes amis artistes , sans que cela les empêche d'exposer ou d'être reconnus. Chez eux on parle de "filiation", mais elle est alors reconnue .Sinon on appelle cela tricher.

Ce travail témoigne de ma création, et l'intention est aussi, à présent et de plus en plus, de montrer au public  les coulisses     d'un art très méconnu et très rarement montré sous cet aspect-là , même si ce mot public peut faire sourire pour mes queqlues visiteurs -ils ne sont pas moins importants qu'un grand nombre anonyme!

J'incite toutes celes qui créent réellement à faire de même . Il est vital pour notre art que toute la partie élaboration conception quand elle est personnelle ne soit pas occultée par la virtuosité technique qui nous relègue dans le  ghetto soit loisirs , soit artisanat uniquement reproductif . On voit mieux  dans de tels cahiers si la personne est capable de composer par elle-même. après que ce soit jugé original , artistique ou pas est une autre histoire, mais il faut comprendre quje sans travail de conception personnelle point d'art au sens actuel (et non contemporain!) du terme.  Toute création n'est pas art, mais on admet qu'il ne saurait y avoir art sans création.

Je sais,  je l'ai déjà dit, maintes fois,  mais tant que je ne serai pas davantage entendue , je m'obstinerai ....

Cahier d elaboration 2 jacqueline fischer

Elaboration du quilt Y'a de la joie

 

poésie-art-genèse

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×