quilts-technique- usage des tissus

Motifs

Motivations et motifs

 

Motivations est une série de petits formats fondés sur ce que m'inspirent les motifs sur les tissus en eux-mêmes et non en recomposition d'ensemble, comme en patchwork . C'est un autre abord , même s'il est lié.

 Dans ma collection de textiles, il m'arrive d'isoler un fragment , et d'avoir envie d'utiliser son dessin et sa composition  comme point de départ.

Le plus simple comme dans ce début de série intitulé  "Ni tout à fait le même, ni tout à fait un autre", c'est le tissu métamorphosé. La tendance actuelle est plutôt de le faire avec force peinture et teinture, ce qui certes est intéressant, mais pour moi , l'art du peintre et du teinturier sont connexes à l'art des fils et du tissu qui constitue, lui; ma valence d'élection . Je ne m'interdis pas de le faire, mais j'essaie d'abord de transformer par la broderie et les méthodes  "classiques" de mon art. Je cherche  une réécriture de l'étoffe,  en gardant tout de même les caractéristiques.transformation et non défiguration, donc.

Tissus transformes art textile jacqueline fischer 2

Un autre abord consiste à établir un dessin d'ensemble à partir du fragment d'un motif. Le tissu d'origine est alors, en grande partie "oublié " et le travail consiste à trouver un moyen de rendre chaque élément du dessin de départ en textile (application, broderies) etc.

 

Art textile jacqueline fischer motivation motivation 1rec 2

D'autres fois, le motif lui même est découpé et réinterprété de diverses manières sur un fond avec présence d'un fragment du tissu d'origine, tel quel, intégré ( le petit rectangle en bas à gauche)

 

Motivation 2

D'autre pistes seront développées dans d'autres articles ...à suivre donc.

Ce que les tissus me donnent

Un de mes plaisirs  d'artiste en tissus assemblés , c'est justement de m'absorber en eux, de m'en imprégner . De voir ce qu'ils me donnent, tels qu'ils sont.

Ce que le tissu me donne  c'est :

Des matières diverses : soie, coton , divers synthétiques . et comme je ne crée pas  d'abord dans le but d'un lavage facile en machine à  laver, je mélange allègrement, surtout dans les crazys qulits ou tableaux en "collage" qui, construits sur tissu de fond, permettent d'user même d'épaisseurs d'étoffes très différentes.

 

Insouciance art textile jacqueline fischer

détail de la série Nous  où les tissus sont employés pour leurs matères autant que pour leurs couleurs

Cela donc permet de jouer sur les reliefs, les touchers différents, chose qui reste plus difficile si on s'en tient aux petites cotonnades faciles à assembler, que j'aime aussi beaucoup-pour des raisons contraires .

Des types de tissage, qui permettent de jouer eux aussi sur les reliefs       et en même temps ils sont motifs - ce qu'on nomme "texture"- .Mot que je n'aime pas trop quand il sert de justificatif au mépris des dites petites cotonnades ... parmi lesquelles on peut trouver  piqué et gaufré voire plissé et froissé ...

 

élément5.jpg

Le tableau Text-ile Elément  sur un poème de Jean-Marc Riquier où les épaisseurs d'étoffes et les tissages jouent leur rôle.(photo JMR)

Des motifs et des couleurs

Il  existe des milliers de motifs créés par les designers spécialisés et je l'ai déjà dit souvent, j'ai toujours mélangé dans mes surfaces tissus anciens venus de vêtements , reproductions d'anciens et tissus contemporains et depuis quelquees années mes propres dessins textiles .Si on croise ceux-là avec les créations conçues pour un autre usage, on  s'ouvre un champ.. Ces couleurs, ces motifs,depuis des années je les observe, parfois, je les redessine . ils m'inspirent evidemment en composition avec d'autres.

 

Simpliciteg

Le quilt Simplicité où unis et imprimés, soies synthétiques , tissus neufs et de récupération sont mêlés.

 

La matière pour moi est liée au toucher . toucher de la laine, toucher de la soie , toujours différent. Certaines soies sont dures et rèches,.le lisse, le rugueux et chacun avec ses variantes ..Si on se borne à deux ou trois types d'étoffes   faciles à assembler ou à entretenir, on se prive forcément de cet aspect-là. Il est vrai, les soies et les cotonnades jugées généralement "adéquates" aux quilts offrent déjà un champ plus que suffisant de possibilités de combinaisons expressives . mais  j'aime trop tout pour me cantonner à certains tissuis et pas d'autres. Souvent, devant une étoffe qui me résiste, je cherche des années durant comment l'intégrer à un "oeuvrage" .

Au toucher est liée l'épaisseur. j'ai du mal avec les étoffes très épaisses je l'avoue parce qu'elle me semblent trahir cet autre caractéristique du tissu : sa souplesse , c'est aussi pourquoi pour assembler je préfère coudre que coller et même coudre à la main qu'à la machine qui donne une sorte de raideur impeccable au montage . On peut aimer le contraire ..et y voir des avantages que je n'apprécie pas .

C'est aussi ce qui m'a éloignée de certaines pratiques de mixed media avec textile intégré , qui se revendique comme art textile, ne l'étant pas toujour: plastique , colles, agrafes durcissent les surfaces. On dira  : les perles aussi et certaines broderies de  fils de métal mais moins aujourd'hui qu'autrefois, où on travaille avec des perles plus légères et du fil souple . J'ai fait beaucoup d'essais de tissus "collés" y compris en mixed media  ert ça m'arrivera encore , mais sensuellement j'y trouve moins de plaisir qu'à assembler de vrais tissus ou des tissus seulement .C'est pourquoi j'ai besoin de tout ce que j'élis pour m'exprimer, sans exclure au nom de la tradition ou de la tendance art textile du moment . Ce qui m'intéresse, c'est  avant tout le langage des étoffes: ce qu'elle me disent, ce que je peux visionner et construire par tout ce qu'elles me donnent . à noter que ,pour les mots, c'est exactement la même chose .

 

Et c'est aussi  la transparence, la possibilité de superposer -j'ai travaillé avec des tulles , des voiles, ou de froisser plier, voire feutrer ...

 

Cmquedetail1 2

 détail du tableau Coquelicot, voile feitré machine et rebrodé

Les motifs enex-mêmes m'ont inspirée la série Motivations que je présenterai bientôt ; il s'agit -là de partir d'un motif sur une étoffe retracé et retravaillé-y compris en images altérées numériquement et de voir ce qu'on peut en faire et qui et souvent  tellement infini qu'un choix s'impose . Mais c'est une autre histoire , qui vous sera contée une autre fois comme dit Kipling .

 

Art textile jacqueline fischer motivation motivation 1 1

 

Motuvations-1 d'après un motif de tissu ancien (circa1960)

 

Pour le travail sur les motifs et les couleurs voir l'article Les palettes d'une textilienne qui approfondit cette approche .

mon livre

 On n'est dit-on jamais si bien servi que par soi-même, dit-on surtout quand on est seule Sourire. Donc je me permets de signaler ..

Lien vers la présentation de mon livre

L'assemblage : Ruth mcDowell

rmc-dowell-001.jpg

Titre : l'Assemblage : élargir ses connaissances

Auteur Ruth m c Dowell

Editions de Saxe -2003 (pour la version en français)

édition originale 1998.

Enfin un livre en français, vont soupirer d'aise certaines de mes lectrices ! Un livre déjà un peu ancien,  mais nullement dépassé!

On ne présente plus Ruth mcDowell qui a inspiré nombre de quilteuses contemporaines (il suffit de se promener sur les blogs pour y reconnaître parfois sa manière..) et qui avec Katie Pasquini Masopust fut une des pionnières du figuratif   à base géométrique en tissus .
Le livre se décompose en trois grandes parties : les compétences techniques, dessiner son propre patchwork, dessiner et une infinité de sous-parties : la structure d'ensemble est comme les quilts, un peu complexe , mais les sous-chapitres répondent à beaucoup de questions et donnent des solutions qu'on trouve rarement ailleurs (du moins dans ce que j'ai lu !)

Ce livre résout tous les problèmes d'assemblages compliqués devant lesquels on peut se trouver et sans lui, je ne serais pas venue à bout  du sampler délicat (cf la rubrique histoires d'ouvrage), ce qui prouve qu'il a son utilité aussi pour celles qui restent fidèles aux quilts en blocs  à structure géométrique.

Les quilts de Ruth sont d'ailleurs  ce  que j'appellerai de la géométrie figurative .

Mais il y a beaucoup plus dans ce livre : l'artiste nous apprend à reconvertir une image en morceaux assemblables et elle ne donne pas qu'une piste, mais toutes celles qui lui paraissent possibles ; sa décomposition d'une fleur de millepertuis en pas moins de 14 solutions, plus ou moins réalistes .. y compris une en blocs ...Et l'objectif  "comment coudre " n'est jamais perdu de vue.

On y trouve aussi un chapitre sur les tessellations...

C'est parfois diffcile, comme lorsqu'elle transforme une photo complexe de grizzly en s’aidant du principe du log cabin, mais le résultat est probant .Et peut donner tant de pistes pour autre chose !

J'ajoute que pour dessiner à sa façon le logiciel  gratuit d'Arnout Cosman (voir la rubriques logiciels)  peut grandement aider.

Ruth  sait composer par exemple, un paysage rien qu'avec des tissus écossais, marie très heureusemet les tissus de designers et la récupération , tout est pensé en fonction de l'effet pictural , et pour qui voudrait faire du figuratif en étoffes ce livre est à mon avis incontournable, mais utile aussi pour  toutes celles qui voudraient adapter leurs propres dessins qu'ils soient réalistes ou abstraits.

On peut ne pas aimer l'abondance de lignes droites qui traversent les surfaces-j'avoue que ça m'arrête un peu disons que j'admire le résultat sans avoir envie d'imiter - mais in ne peut nier la force vivante de ces tableaux, la maîtrise totale des techniques (adaptables qui plus est à un montage à la main) et à  l'emploi judicieux et très personnel des étoffes.Ruth préfère éviter les tissus trop réalistes, c'est à dire prendre un tissu imprimé de nuages pour le ciel etc  et s'en explique . Son sens des étoffes est absolument prodigieux, il faut s'y être essayé pour en saisir la maîtrise ici déployée . c'est pourquoi on a pu la comparer sur ce point à Edrica Huwes (voir article de blog)

On y sent aussi le respect des étudiants ,  des manières de procéder qui ne sont pas les siennes, évoqués dans quelques anecdotes. Ruth ne pose pas en maître qui détient une méthode , la seule , la bonne et c'est ce que j'apprécie infiniment .

C'est un livre généreux  :  à tous les sens du terme.

On peut lire aussi de Ruth Mc Dowell  Design workshop et piecing  workshop qui reprennent beaucoup de pages de ce premier livre et le complètent par des avancées plus récentes,. excellents pour ce que je nomme un stage-maison. En français on trouve aussi un livre intitulé Fleurs, que je ne possède pas.

Au delà, cela reste de très beaux livres d'art à regarder , qu'on s'en inspire ou pas .  Il est bon, à mon avis, de savoir   regarder sans désir d'imiter ou de reproduire...

Lien vers le site de Ruth  mcDowell

MAVERICK QUILTS

maverick-quilts-001.jpg

 

TITRE : MAVERICK QUILTS

Auteur : Alethea Ballard

Editeur C&T Publishing

2011

en anglais

J'avoue aimer beaucoup ce livre ne serait-ce qu'à cause du titre. Maverick signifie en effet "dissident", et l'auteur se définit elle-même comme une quilteuse dissidente.  Dissidente, elle ne l'est pas comme souvent en éloignant l'art du quilt de ce qu'il est au départ : un assemblage d'étoffes, mais par la manière dont elle utlise des étoffes difficiles à assortir, atypiques, fantaisies. Le premier chapitre est d'ailleurs consacré au choix de ces étoffes.  Nous avons toutes dans nos réserves ces grands tissus avec des motifs que nous n'osons pas couper, ou un peu clinquants ou encore au graphisme si fort qu'il défie l'association avec d'autres textiles.

 Le second chapitre est consacré à l'assemblage et aux conseils pratiques, les suivants proposent des solutions pour caser ces tissus un peu hors du commun. On y trouve successivement : un quilt  composé de  rectangles de tissus à grands motifs floraux , un panneau présentant tout un ensemble d'imprimés qui a priori ne vont pas du tout entre eux et sont assez peu courants, des blocs "classiques" -enfin presque- insérés dans un  grand imprimé qui tient la vedette,un carré dans le carré renouvelé par un choix d'étoffes aux tons acidulés et un savant mélange de faux unis et d'imprimés  figuratifs, plusieurs quilts bâtis autour du tissu de bordure et parfois aussi de fond qui donne le rythme et la dominante  l'ouvrage,et plusieurs idées pour utiliser les tissus en panneaux qui forment un  tout  ou un bel imprimé qui ne nécessite pas beaucoup d'ajouts. Pour chaque quilt l'auteur propose une deuxième version dans d'autres coloris, et avec d'autres styles d'étoffes, ce qui permet de constater à quel point le tissu fait le quilt.

 Ce n'est évidemment pas le genre de livre dont on peut copier les modèles à la lettre, mais il donne envie de réfléchir sur son propre stock de tissus qu'on avait cru jusqu'alors inutilisables, et il offre des pistes pour se mettre en route .

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×