Les crazy quilts

J'ai découvert ce qu'on nomme crazy quilt dans les années 80 , grâce à un article de la revue Cent idées .rédigé par l'artiste Cosabeth Parriaud, artiste renommée dans notre "corporation".

 NB Pour les termes techniques je renvoie à l'article Questions de vocabulaire 2

Pour le profane je rappelle qu'on désigne ainsi les quilts , constitués de pièces très irrégulières. Enfin en principe ! Car on trouve aussi des "blocs" ces carrés fondés sur des géométries régulières notamment éventails et roues , et d'autres formes : le point commun coutures  rebrodées et les embellissements divers  . A noter qu'en France on a toute une tradition ignorée  de patchworks faits de pièces irrégulières, souvent brodés de manière différente, on peut en voir dans le livre de MIchel Perrier Mosaïques d'étoffes.

  Pour l'origine , on trouve deux théories : certains en font remonter les débuts à l'exposition de Philadelphie en 1876 où furent exposés des vases japonais craquelés; cela  aurait donné idée de faire pareil en tissus dans un pays où l'art du quilt s'est implanté mieux que chez nous. Pourtant il existe des surfaces en pièces irrégulières antérieures -et ailleurs qu'aux USA- et d'autres historiens du quilt pensent que c'est le nom qui date de cette exposition et non la pratique vu que des crazy quilts tout à fait "victoriens" ont été créés des décennies avant cette exposition . Les québécoises  les appellent "pointes folles". Il ya ces deux valences souvent retrouvées dans cet art du patchwork : soit l'économie qui conduit à utiliser les pièces dans leur forme récupérée, soit la richesse et la somptuosité qui conduit à choisir des étoffes, et à broder abondamment de fils et rubans de soie .Avec un mélange des deux :   on peut utiliser les dits tissus précieux en les découpant à sa guise ou en les gardant tels quels pour ne rien en perdre , retrouvant par là un désir d'éviter tout gaspillage.

Il  y a aussi des couvertures de pièces irrégulières sans broderies, des abstractions  dont les bords  seulement sont rebrodés, mais les crazys quilts  évoquent souvent les tissus luxueux de l'époque dite victorienne  : soies velours, dentelles où l'embellissement : broderies  notamment est primordial et d'une absolue fantaisie et variété : peintures, photos, images tissées (venues des bagues de cigare jadis) appliquées, pompons , franges, boutons , boucles de ceintures, objets trouvés,  restes de bijoux ,extraits de poèmes, de prières,rébus brodés, monogrammes . On  peut trouver de tout et un crazy révèle beaucoup de la personnalité et de la biographie de qui l'a  créé . Car s'il a existé assez vite des "patrons" on trouve aussi beaucoup de surfaces élaborées librement avec la fantaisie des chutes.

Assimilés aux crazy quilts, des quilts à motifs réguliers (souvent mêlés à des fragments eux, irréguliers) : notamment les éventails, les roues, les étoiles , certains kaléidoscopes , sont ornés à la manière des crazys  et usant des mêmes matéraux ;, il leur sont donc assimilés ainsi que les très classiques cubes (baby blocks) et log cabin en soie .

Adoré des unes , il est parfois détesté des autres.  Moi,  j'aime tout ce qui permet de s'exprimer de manière différente, avec des tissus assemblés.

 Je les trouve fascinants . ils se ressemblent et pourtant chacune a sa façon de s'exprimer avec tout  cet  attirail de tissus, de formes, de pointns d'embellissements. Par  a liberté , il a permis à beaucoup d'entre nous d'aller vers ce qu'on nomme (improprement à mon gré!) art quilts (pour moi la géométrie régulière est tout autant une expressio artistique, mais différement ).

Je possède une bonne douzaine de livres sur le sujet   et chaque artiste a sa manière -ou ses manières- d'aborder ce genre 'quiltique" . L'une donnera la priroté aux formes , l'autre aux étoffes, une autre encore aux embellissements -jusqu'à la surcharge, parfois -     amoureux du minimalisme s'abstenir même si on peut trouver des crazys quilts très  dépouillés -aussi-
 

J'avais déjà fait , dans le début des années 90, quelques ouvrages en coton et en gémétrie et séduite par la beauté des étoffes et surtout la présence de la broderie -j'ajouterai la possibilité de pouvoir user de tous les tissus même ceux qui s'assemblent mal ,de troubvailles diverses  ). m'a séduite .

J'avais  alors très peu de tissus précieux et   j'ai rassemblé ce qui restait encore dans la maison d'enfance (pas grand chose au vu que mes parents avaient eu leur maison pillée lors de l'évacuation ) . J'ai quémandé autour de moi  et  amis et connissances m'ont donné mes premiers trésors . 

 C'est avec cette base textile que j'ai d'abord fait un coussin pour un ami et devant son enthousiasme , je me suis lancée"  dans un projet plus vaste l'Arlequin fou . Mais déjà à ma façon. Je n'aimais pas trop dans les crazys anciens la forme basique des  carrés sauf disposés sur la pointe  et j'ai toujours eu des affintés avec le losange  que je trouve plus élégant . J'ai commencé en 1991 , et je travaillais surtout aux vacances d'été deux blocs par ci trois par là.) Je me suis rendu compte que broder demandait beaucoup plus d'énergie que coudre ... J'achevais en 2001  et ce crazy me fut demandé pour la deuxième exposition du festival de la Bourboule .  Le plan fut refait deux fois je voulais un dégradé de couleurs, des blocs monochromes, bichromes et trichromes pour passer d'une zone de couleurs à une autre , le but était de mettre en vedette les très belles dentelles blanches que j'avais récupérées  au centre .  Ce quit comporte toutes sortes d'étoffes toutes de récupération pas un seul tissu "américain" spécial pour patchwork dedans  dedans , des jerseys , des lainages ... des lamés or et j'adorais cette possibilité de tout mixer (je l'adore toujours) . En revanche je n'ai pas surchargé de broderies et d'ornements ,  je ne voulais pas noyer l'effet d'ensemble sous des fioritures et les détails sont souvent selon la tradition des crazys anciens des alllusions à ma vie d'alors et celle de mes proches. Les crazys c'est la partie la plus poétique et la plus autobiographique de mon expérience textile multiforme .La plus secrète aussi, malgré leur exubérance.

 c'est un grand ouvrage et un travail conséquent , monté et brodé à la main . Je dis toujours que je veux mourir dessous !

Arlequin fou2 red jacqueline fischer art textile

Pour  la même exposition de La Bourboule j'ai bâti sur le thème Continents un Pôle Position qui fut refusé pour vice de forme. Je laisse à juger s'il était si vicieux que cela :-)

Pole position detail jacqueline fischer crazy quilt

pôle position-2002 détail

PUis j'illustrai Peau d'âne dans une liaison texte-textiles et la grue blanche légendes japonaise qu'on peut voir dans l'article sur les livres en tissus.

Puis un peu plus tard et sur commande de la revue  pour laquelle je travaillais ce quit de cérémonie intitulé Célébration : (et je retrouvais le bleu et blanc)

Celebration art textile jacqueline fischer red 3

Puis un peu plus tard, toujours pour la même revue , cette étoile des neiges comme quilt de Noël :

étoile des neiges photo sup4.jpg

En 2011 je participais à une exposition avec tissus imposés : rouenneries et  drap d'elboeuf avec ce Rébus ou l'heureux mariage . le quiilt contient deux rébus  et le titre s'explique par la présence de tissus représentant un mariage villageois (et aussi par jeu de mors car assembler des étoffes si différentes d'épaisseur et ce style n'est pas si aisé !) :

rebus-4.jpg

Puis ce fut l'aventre du quilt Parfum D'enfance  dont l'histoire est racontée ici

pict1956.jpg

Mon dernier crazy quilt (si j'excepte les en-cours!)  c'est Flamenco qui me prit quelques années avec moult abandons ...et reprises   :

Flamenco crazy quiltred

:

Mais on peut ajouter quelques quilts précieux comme cet Avenir radieux  qui peut ête classé là vu que les tissus sont précieux soies et velours) et les coutures et centres rebrodés ):Uun avenir radieux red det jcqueline fischer art textile

 

ou ce crazy rose salon , intégré à la série over-rose très peu brodé , mais en soies et velours :

Crazy rose saloon jacquelie fischer 1jpg

A noter que la crazy rose -rose en crazy- est le nom donné parfois au log cabin décentré , ce carré constitué de bandes tournant autour d'une forme  régulière -pour le log cabin classique- ou irrégulière pour la crazy rose.

 

quilts- histoire- tissus présentation ouvrages

Ajouter un commentaire